3 spécialistes des énergies marines renouvelables s’installent en Pays de la Loire

#Brèves&co
© Alstom Renewable Power

La région des Pays de la Loire est la première région française pour les énergies marines renouvelables et la métropole de Nantes Saint-Nazaire est particulièrement attractive pour les entreprises innovantes.
Récemment, trois entreprises se sont associées pour développer leurs projets innovants dans cet environnement idéal. Alka Marine, Eolfi et Kopadia proposent des services pour le secteur des EMR : étude préalable, installation de parcs éoliens, maintenance…

Alka Marine : un navire de soutien offshore pour cartographier les fonds marins

Dédiée à l’exploration marine, la start-up Alka Marine Solutions a été créée par deux entreprises : Alma Shipping (fondée en 2007), un armateur expert en opérations côtières, et Kappa Offshore Solutions (créée en 2012), une société d’ingénierie marine spécialisée dans la collecte de données sismiques en mer.

Alka Marine a installé un bureau à Saint-Nazaire en octobre 2020 et a récemment acheté son premier navire, l’Alma-Kappa, long de 37 mètres. Il est utilisé pour soutenir les opérations dans le domaine des énergies renouvelables marines, notamment pour cartographier les fonds marins afin d’identifier le meilleur emplacement pour les éoliennes offshore.

Nous avons trouvé à Saint-Nazaire une vraie dynamique autour de la filière de l’éolien offshore. Les ambitions ne cessent d’être réaffirmées pour que la France devienne le leader de l’éolien offshore en Europe et que Saint-Nazaire y joue un rôle-clé.

Thibaut Choquer, PDG de Kappa Offshore Solutions, sur le site de l’agence de développement de Nantes Saint-Nazaire.

Eolfi : la société française pionnière de l’éolien flottant

Créée en 2004, la société Eolfi est membre du groupe Shell. Elle est spécialisée dans les projets d’énergies renouvelables : solaire photovoltaïque, éolien terrestre et éolien flottant offshore, domaine dans lequel Eolfi est devenu le pionnier français.

Eolfi participe à plusieurs projets dans l’Ouest de la France. La société a par exemple été choisie pour construire un parc éolien pilote à Groix & Belle-Île. Un démonstrateur technologique flottant accueillera trois éoliennes qui produiront environ 100 GWh (ce qui représente la consommation annuelle d’électricité de 47 000 habitants).

Déjà implanté à Paris, Lorient, Montpellier et Marseille, Eolfi a récemment décidé d’ouvrir un bureau technique au centre de Nantes. L’entreprise dispose désormais d’une équipe proche de l’école d’ingénieurs Centrale Nantes, qui a été son partenaire pour divers projets de R&D et qui fait partie du consortium à la tête de Floatgen, un autre projet de démonstrateur d’éolienne flottante installé au large du Croisic (Loire-Atlantique).

C’est tout l’écosystème présent à Nantes et Saint-Nazaire qui a retenu l’attention d’Eolfi :

Notamment avec l’Ecole Centrale de Nantes, l’IRT Jules Verne, le réseau d’entreprises Neopolia et de nombreuses PME et ETI spécialisées dans le domaine des énergies marines renouvelables. Sans compter les grands industriels tels General Electric qui fabrique les turbines pour les éoliennes ou les Chantiers de l’Atlantique, à la pointe dans la production de sous-stations électriques en mer pour les champs d’éoliennes.

Emmanuel Chanfreau, chef du bureau d’Eolfi à Nantes, sur le site de l’agence de développement de Nantes Saint-Nazaire.

Kopadia, le projet « Blue IoT » pour le suivi des installations d’énergies renouvelables marines

Kopadia est spécialisé dans les domaines de l’inspection industrielle sous-marine et des mesures d’impact environnemental à l’aide de drones sous-marins. Fondée à Paris en 2017, la start-up a récemment ouvert un bureau technique à Nantes. Elle sera dédiée à la robotique marine et sous-marine.

L’entreprise innovante développe un projet de 344 000 euros baptisé « Blue IoT – Eolia », labellisé par le Pôle Mer Bretagne Atlantique et financé par la Région des Pays de la Loire. Il consiste à mettre en réseau des capteurs sous-marins nécessaires pour surveiller les paramètres environnementaux et opérationnels des énergies marines renouvelables. Le projet a également été récemment récompensé par la filiale française de WPD, un développeur et opérateur allemand de parcs éoliens, et bénéficiera d’un soutien technique et/ou financier individualisé.

Nous avons choisi Nantes pour son écosystème orienté vers les industries maritimes, sa dynamique industrielle et innovante, particulièrement favorable à notre implantation.

Thierry Grousset, co-fondateur de Kopadia, sur le site de l’agence de développement de Nantes Saint-Nazaire.

Sources :
Nantes Saint-Nazaire développement :
Eolfi : le pionnier français de l’éolien flottant met le cap vers Nantes
EMR : Kopadia ouvre à Nantes son centre technique dédié à la robotique marine et sous-marine
EMR : Alka Marine, spécialiste de l’exploration marine, s’amarre à Saint-Nazaire