3 étapes pour bien choisir votre site d’implantation dans le bocage vendéen

#Tutos&Co

Les critères prioritaires d’une entreprise diffèrent bien évidemment selon son secteur d’activité, sa maturité et sa taille. Il existe néanmoins un parcours générique à emprunter, pour bien valider la pertinence d’un lieu d’implantation. Claudie Bonnet, développeur économique de la communauté de communes de St Fulgent-les-Essarts (85) a accepté de nous livrer les 3 étapes à respecter pour bien choisir votre futur site d’implantation, spécifiquement dans le bocage vendéen. Suivez le guide !

Étape 1 : Comprendre les différentes zones d’implantation

Pour une implantation réussie, tout dépend de la taille et des besoins de chaque entreprise. Dans le bocage vendéen, plusieurs zones cohabitent. Laquelle est faite pour vous : parc d’activités, pépinière, atelier-relais, village artisanale ou ZRR ?

Parc d’activités : zone qui peut-être constituée de plusieurs pôles à vocation artisanale, à vocation industrielle et logistique et même d’une pépinière d’entreprises.

  • À sélectionner si : vous recherchez une grande superficie de terrain, certains parcs sont “découpables” à la demande.
  • À exclure si : vous voulez une implantation en centre-ville. Le parc est généralement localisé en périphérie.

Pépinière d’entreprises : structure d’accueil, d’hébergement d’entreprises en phase de création avec des services mutualisés. Les loyers proposés sont souvent intéressants et plus faibles que le prix du marché.

  • À sélectionner si : vous souhaitez lancer et tester votre activité.
  • À exclure si : vous désirez un lieu disponible immédiatement, vu le prix des loyers, ces pépinières sont vite prises d’assaut.

Atelier-relais : structure d’hébergement proposant des ateliers de petite taille en location à des tarifs attractifs, permettant ainsi aux entreprises de conforter leur développement en vue de trouver une solution immobilière plus pérenne.

  • À sélectionner si : vous recherchez un local de transition, généralement pour une durée de 24 mois.
  • À exclure si : vous voulez vous implanter dans un local de très grande superficie.

Village artisanal : bâtiments bruts sans aménagement intérieur, à vendre ou à louer avec des loyers attractifs qui regroupent une dizaine d’activités artisanales.

  • À sélectionner si : vous souhaitez partager votre savoir-faire entre artisans.
  • À exclure si : vous recherchez un bâtiment déjà équipé.

Zones de revitalisation rurale (ZRR) : territoires considérés comme fragilisés et donc sur lesquels les entreprises qui souhaitent s’implanter bénéficient d’exonérations fiscales sous certaines conditions liées notamment à l’effectif et à la nature de l’activité.

  • À sélectionner si : vous souhaitez poursuivre votre développement.
  • À exclure si : vous avez plus de 5 années d’existence.

Étape 2 : Définir vos besoins

Chaque entreprise est unique et a des besoins différents en fonction de son projet. Voici une liste, non exhaustive, de bonnes questions à vous poser pour évaluer la pertinence d’un site d’implantation.

Quelle est la valeur ajoutée de l’emplacement ?

  • L’offre proposée : du foncier disponible à court terme, à moyen/long terme, le prix, les atouts et les contraintes du site (topographie, éloignement des habitations…), la qualité de l’aménagement…
  • L’accessibilité : selon l’activité de votre entreprise, il peut être nécessaire d’être à proximité d’une autoroute, d’un aéroport, de transports en commun…

Quelle est la valeur ajoutée de l’environnement ?

  • Les services : la zone dispose t-elle de la 5G, d’équipements communs comme un service de restauration, une crèche, y a t-il une logique de mutualisation déjà instituée ?
  • L’écosystème : quel est le tissu économique et le réseau d’entreprises liées au territoire ? Quelles sont les entreprises déjà implantées sur la zone ? Existe-t-il un bassin de main d’œuvre, y a t-il ou non des événements professionnels, favorables au développement de votre activité dans la région ?

Les réponses à ces questions doivent vous permettre de valider la cohérence du site visé par rapport à votre cahier des charges.

Étape 3 : Se faire accompagner par des experts

Tout au long de votre projet, vous pouvez vous faire accompagner en toute confidentialité et gratuitement par un développeur économique de Solutions&co et des Communautés de Commune. Leur rôle : vous aider dans les choix stratégiques de votre implantation, trouver le bon terrain et vous mettre en contact avec les bons partenaires. Claudie Bonnet nous explique son rôle de développeur économique dans le bocage vendéen :

Les entreprises qui viennent nous consulter ont préalablement défini leurs besoins dans leur cahier des charges. Elles sont attachées au territoire pour deux raisons : soit leur fournisseur est situé localement, soit elles ont un lien fort avec le territoire. En tant que développeurs économiques, nous sommes des facilitateurs pour ces entreprises. Nous faisons le lien avec les acteurs locaux pour permettre le bon déroulement de leur implantation puis de leur développement. Que ce soit pour des questions techniques ou d’urbanisme, de relais vers des financements possibles, de développement de services, de recrutement ou d’intégration sur le territoire.

Cas pratique

La nature de votre activité peut aussi orienter votre stratégie d’implantation. Selon la DREAL Pays de la Loire* : « Lorsque plusieurs entreprises partagent des besoins identiques en services ou en fournitures, la proximité permet de mutualiser les services ou de concentrer l’activité dans une zone. Les coûts fixes des services aux entreprises, notamment ceux liés au transport, sont alors répartis sur un volume d’activité plus élevé, ce qui en réduit le coût unitaire.  »

Illustration avec une zone d’activités encore disponible dans le Parc de la Promenade à Chavagnes-en-Paillers (85) :

  • Vous recherchez une grande surface pour une implantation industrielle ou logistique ?
  • Vous recherchez une implantation près d’un axe routier ?
  • Vous recherchez une mutualisation des services ?
  • Vous recherchez des voisins compétents ?

Si vous avez répondu au moins oui à une de ces questions, le Parc de la Promenade à Chavagnes-en-Paillers est peut être le site de votre future implantation !

  • Sur les 52 hectares disponibles du Parc de la Promenade, il est possible d’effectuer un découpage en fonction des demandes. Éloigné des habitations, il permet l’implantation de sites ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement).
  • Situé sur l’axe Nantes – La Rochelle, il se trouve à 10 min de l’échangeur autoroutier A83 de Boufféré.
  • Le parc est desservi par l’ensemble des réseaux – eau potable, assainissement collectif, électricité, gaz – et par la fibre optique. Un bassin de réserve d’eau assure la collecte d’eaux pluviales et une station d’épuration spécifique est dédiée au parc d’activité.
  • Les entreprises industrielles déjà présentes : ARRIVÉ – Maître CoQ (agroalimentaire), Thermolaquage de Vendée (peinture industrielle), Euromère (formulation et production de résines polyesters et vinylester). Un pôle à vocation artisanale et une pépinière d’entreprises se tiennent également à proximité.

Découvrir la zone d’activités du Parc de la Promenade à Chavagnes-en-Paillers. (Lien à faire)

*Source : http://www.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/20151013-CriteresImplantation-des-entreprisesAP-3.pdf