LACROIX Electronics construit son usine du futur en Pays de la Loire

#Brèves&co #Industrie #Innovation
Maquette de l'industrie du futur Symbiose du Groupe Lacroix Electronics

C’est une première en France depuis des années, et c’est en Pays de la Loire que ça se passe : l’implantation d’une nouvelle usine électronique. Avec Symbiose, c’est le nom de ce projet ambitieux, le groupe LACROIX se lance dans l’industrie du futur, orientée 4.0.

Le chantier a démarré l’été dernier à Beaupréau-en-Mauges (49) et le nouveau site industriel devrait être livré à la fin de l’année 2021. Une usine à la pointe de la technologie, respectueuse de l’environnement et pensée pour l’épanouissement de ses collaborateurs. Avec Symbiose, LACROIX Electronics s’affiche comme le fleuron français de l’électronique et souhaite devenir le symbole du renouveau industriel en France, avec un rayonnement européen, voire mondial.

L’ancrage territorial est important pour LACROIX Group et c’est tout naturellement que Beaupréau-en-Mauges a été choisi pour accueillir la nouvelle usine.

  • Une présence au cœur des Mauges dans un territoire dynamique,
  • Une proximité avec l’ancien site (basé à 8 km à Montrevault-sur-Èvre) et qui permet de maintenir les 460 emplois actuels et les relations avec les partenaires régionaux,
  • Une implantation dans une zone industrielle florissante, proche des grands axes routiers de de Nantes et d’Angers et regroupant crèches, restaurants et hôtels.

Avec un investissement de 32,5 millions d’euros (dont une contribution de 15 millions d’euros de Bpifrance) et 19 000 m2 de surface, ce bijou de technologie doit permettre à LACROIX Electronics de passer d’un chiffre d’affaires actuel de 68 millions d’euros pour atteindre les 100 millions d’euros demain. Plus qu’une usine, Symbiose c’est avant tout une industrie du futur orientée 4.0 et basée sur une triple innovation.

  • Une innovation industrielle – L’ambition est simple : LACROIX Group se propose de bâtir de A à Z la première usine électronique du futur, gage d’excellence et de renouveau industriel en France.
  • Une innovation durable et responsable – Aux objectifs de digitalisation et d’autonomisation des process, s’ajoute la volonté de créer une usine verte dont la conception prend en compte le bien-être des collaborateurs, la gestion de l’énergie, la gestion des flux entrants et sortants, leur optimisation, la sécurisation des données, la flexibilité et l’évolutivité du site…
  • Une innovation sociale – La composante durable du projet inclut nécessairement une composante humaine, c’est pourquoi Symbiose place l’humain au cœur du projet. Ainsi, l’innovation répond tout autant aux impératifs économiques, qu’à la qualité de vie des collaborateurs de LACROIX Group.

Ces articles peuvent vous intéresser...