Les Pays de la Loire accueillent et accompagnent les entreprises qui misent sur le vert

#Décryptages&co #EMR #Hydrogène #Industrie #Innovation

Au large de Saint-Nazaire, le premier parc éolien en mer français sort de l’eau. A Bouin, en Vendée, l’usine Lhyfe produit de l’hydrogène 100 % vert. A Nantes, Airbus travaille sur son futur avion à hydrogène. La transition énergétique n’est pas un vain mot en Pays de la Loire. L’écosystème régional encourage et soutient les porteurs de projets
« verts », avec l’ambition d’avoir une longueur d’avance dans l’économie décarbonée de demain.

La transition énergétique, une réalité en Pays de la Loire

La région des Pays de la Loire a élaboré une feuille de route 2017-2021 ambitieuse sur la transition énergétique. Sur cette période, la part des énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse, géothermie, énergies marines…) dans la consommation énergétique régionale a ainsi été portée de 8 à 21 % grâce à un investissement de 83 M€ entre 2018 et 2021. En 2020, la région a encore accentué son effort en faveur des énergies décarbonées, en votant une enveloppe de 100 millions d’euros sur dix ans pour se positionner sur la filière d’avenir de l’hydrogène vert. Cette politique volontariste et ces efforts financiers se matérialisent aujourd’hui dans des réalisations concrètes qui traduisent l’avance et l’excellence des Pays de la Loire dans ce domaine.

  • L’éolienne flottante Floatgen, immergée au large du Croisic sur le site Sem-Rev et opérée par l’Ecole Centrale de Nantes, est la première en France à être raccordée au réseau et à produire de l’électricité (12,8 GWh entre 2018 et 2020).
  • Le parc éolien en mer de Saint-Nazaire, en cours de construction, sera le premier à entrer en production en France, à la fin 2022. Ses 80 éoliennes d’une puissance installée de 480 MW produiront à terme l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 700 000 personnes, soit 20 % de la consommation de la Loire-Atlantique. Le hub logistique est opéré par General Electric (GE) dont l’usine de Montoir-de-Bretagne fabrique les pales des éoliennes, avec la création de plusieurs centaines d’emplois à la clé.
  • Le parc éolien vendéen des îles d’Yeu et de Noirmoutier devrait suivre en 2024.
  • La société nantaise Lhyfe (60 salariés) a inauguré à Bouin, en Vendée, la première usine d’hydrogène vert en France. Connectée aux éoliennes terrestres de Vendée Énergie, elle produit grâce au vent 300 kg d’hydrogène renouvelable par jour et bientôt une tonne.
  • Airbus a choisi Nantes, avec Brême en Allemagne, comme l’un des deux Centres de Développement Zéro Emission (ZEDC) qui travailleront sur son avion à hydrogène, dont un premier prototype est attendu en 2024.

Un terreau fertile pour les projets verts et bleus

Les projets liés à la transition énergétique bénéficient d’un écosystème favorable en Pays de la Loire. Le territoire réunit, en effet :

  • De grands donneurs d’ordre comme Les Chantiers de l’Atlantique, Airbus ou encore Naval Group, déjà très engagés dans la transition énergétique,
  • De nombreux sous-traitants regroupés, entre autres, au sein du réseau Neopolia,
  • Des acteurs de la recherche privée et publique, comme l’Université de Nantes, l’École Centrale de Nantes, l’IRT Jules Verne, le CEA…,
  • Des structures d’accompagnement à l’innovation, comme les pôles de compétitivité EMC2, les Technocampus Océan ou Composites…,
  • Des associations comme Planet’RSE, Dirigeants Responsables de l’Ouest ou encore Mission Change accompagnant les entreprises dans leurs transitions économiques, sociétales et environnementales.

Zoom sur la filière vélique

La filière vélique, qui se donne pour mission de décarboner le transport maritime, illustre parfaitement la richesse de l’écosystème ligérien, sa capacité à travailler en réseau et l’attractivité des Pays de la Loire dans le domaine des nouvelles énergies.

  • Le groupement Neopolia, qui fédère 240 entreprises industrielles, principalement implantées dans les Pays de la Loire, a été retenu par l’armateur nantais Neoline pour construire un cargo tracté à 90 % par le vent.
  • Les Chantiers de l’Atlantique testent actuellement la voile de haute technologie Solid Sail, conçue pour propulser le futur paquebot à voile Silenseas et bien d’autres pour des croisières plus responsables.
  • La compagnie maritime nantaise Zéphyr et Borée, qui développe des bateaux de transport bas carbone, mettra à l’eau en 2023 l’un des premiers porte-conteneurs à voile au monde.
  • La start-up Airseas, qui a conçu SeaWing, une voile géante pour tracter les cargos, a quitté Toulouse pour Nantes, afin d’honorer les contrats signés avec Airbus et l’armateur japonais K-Line.

Des aides régionales pour faire fleurir les projets liés à la transition énergétique

La région des Pays de la Loire a mis en place plusieurs dispositifs d’accompagnement destinés à favoriser l’émergence de projets en lien avec la transition énergétiques et à aider les entreprises à les mener à bien.
Ces dispositifs ont pour objectif de :

  • Déployer un grand réseau électrique intelligent dans l’Ouest pour optimiser l’intégration des énergies renouvelables avec le projet SMILE. Signifiant Smart Ideas to Link Energy (des idées intelligentes pour relier les énergies), il soutient des entreprises ayant des compétences relevant du numérique, des énergies renouvelables ou de la transition énergétique. Depuis 2016, l’association SMILE a permis l’émergence de 69 projets représentant 200 millions d’investissements.
  • Développer une filière d’excellence régionale dans le domaine de l’hydrogène pour couvrir 100 % des nouveaux besoins d’hydrogène à l’horizon 2030 par une production régionale renouvelable, soit 3 100 tonnes par an. Dans le cadre du Plan de relance, la Région lance un appel à projets visant à développer des plateformes de production, distribution et consommation d’hydrogène à l’échelle de territoires, de taille suffisante pour optimiser le coût de l’hydrogène distribué.
  • Faciliter la rénovation énergétique avec Croissance verte qui accompagne les entreprises des Pays de la Loire dans leur parcours de rénovation énergétique, à travers des informations et conseils personnalisés, des audits, l’accès aux aides, aux artisans locaux, un plan de financement et le suivi des travaux…
  • Développer des solutions innovantes relatives à la gestion intelligente des énergies renouvelables, à travers l’appel à projets lancé conjointement par la Région des Pays de la Loire et l’ADEME et portant aussi bien sur le développement de la production d’énergie renouvelable que sur la façon d’utiliser celle-ci, en passant par la transformation, le stockage, la distribution…, et en intégrant le pilotage intelligent de l’énergie.

Solutions&co, l’agence de développement économique de la région, propose également aux entreprises des services leur permettant de :


Mutualiser leurs ressources (compétences, matériel, locaux, formations…) avec d’autres entreprises du territoire, via la plateforme Solution partage, afin de devenir acteur d’une économie responsable, sociale et solidaire dans la région.

Privilégier l’achat local via Solutions se fournir en Pays de la Loire qui aide les entreprises industrielles à développer une stratégie d’achat locale. L’objectif ? Renforcer la sécurité des chaînes d’approvisionnement, réduire les coûts et les délais de transport, gagner en réactivité, diminuer l’impact environnemental et, in fine, favoriser l’activité et la création d’emploi sur le territoire.

Ces articles peuvent vous intéresser...