L’économie à impact positif, une idée bien implantée en Pays de la Loire.

#Décryptage&Co #Innovation

Les entreprises sont de plus en plus mobilisées pour intégrer les piliers (écologie – social – économie) du développement durable, que ce soit en phase de création ou de développement. En Pays de la Loire, plus encore qu’ailleurs, de nombreux acteurs adoptent ainsi un modèle plus respectueux des hommes et de l’environnement.

Un esprit entrepreneurial unique

Le principal moteur de l’économie positive en Pays de la Loire, c’est l’état d’esprit différent qui y règne. Il amène de nombreux entrepreneurs à utiliser les richesses créées pour servir des valeurs altruistes et favoriser une croissance responsable.

Cet état d’esprit touche tous les secteurs. Pour citer une entreprise vendéenne d’un secteur « traditionnel », La Boulangère Bio reverse 1% de son CA à des associations porteuses de projets pour la préservation de la planète. L’entreprise s’engage au quotidien à réduire son empreinte écologique, en choisissant un fournisseur d’électricité verte ou en expérimentant la mise en place d’une unité de méthanisation Agribiométhane (la 1ère en France à produire du biométhane à partir de la fermentation d’effluents d’élevage et de sous-produits alimentaires).

Dans le sillage des autres filières, les startups et entreprises du numérique ont intégré une démarche réconciliant l’économique, le social et l’environnement. Frédéric Keldi, chef de projets mutations numériques Solutions&co, atteste que la Tech 4 Good (un terme qu’on entend beaucoup aujourd’hui pour désigner l’ensemble des entreprises de la tech qui se préoccupent avant tout de l’impact social et environnemental de leur innovation) a ainsi pris une place de tout premier plan, en s’appuyant sur l’intelligence collective des structures numériques. Cette idée anime la French Tech Nantes, qui fédère l’écosystème des start-ups nantaises ou encore les Ecossolies, un réseau qui accompagne plus de 600 acteurs de l’économie sociale et solidaire. Au niveau régional, les expertises digitales sont réunies pour accompagner le développement de projets proposant des services et des produits plus justes, au service du mieux-vivre de tous.

Un contexte favorable en Pays de la Loire

Il est plus facile d’oser, d’innover, d’échanger, de prendre soin de l’environnement et de l’humain dans un climat déjà favorable. La région des Pays de la Loire, qui possède le taux de chômage le plus faible de toutes les régions de France (7 %), est reconnue pour sa qualité de vie mais aussi pour son état d’esprit positif qui facilite la concrétisation de projets novateurs.

Pour passer du concept à la pratique, la Région des Pays de la Loire a construit, en partenariat avec le Comité français pour le développement durable (Comité 21) et l’ensemble des acteurs locaux investis, une Charte régionale de développement durable qui engage les signataires sur des objectifs communs (remettre l’humain au cœur de l’économie, contribuer à une gestion durable des ressources naturelles…).

En Pays de la Loire, on entreprend autrement avec :

177 établissements

écoresponsables

243 organismes

engagés RSE

13 800 établissements

employeurs de l’économie sociale et solidaire

Aller vers les démarches RSE est une tendance de fond depuis de nombreuses années. Ici, le développement est logiquement durable !

Frédéric Keldi, chef de projets mutations numériques Solutions&co

Une dynamique qui porte ses fruits

Acteur de référence de l’écosystème startup nantais, Imagination Machine (« startup studio » fondé par Rob Spiro, entrepreneur issu de la Silicon Valley) vient de lever 4,5 millions d’euros en fin 2019 pour accompagner le lancement d’une vingtaine de startups Tech for good d’ici quatre ans. Vite mon marché, startup déjà accompagnée avec un concept de livraison à domicile de produits alimentaires frais et locaux, connaît un développement très rapide qui a permis de lever 2,3 millions d’euros en juillet 2019.

Difficile à quantifier mais bien réel, cet esprit d’innovation pour un meilleur monde attire de fait de nombreuses sociétés qui s’implantent en Pays de la Loire plutôt qu’ailleurs. C’est notamment le cas de Faguo, marque éthique de vêtements qui a pris le parti de quitter Paris en milieu d’année 2019 pour s’installer au sein d’un immeuble très basse consommation au cœur de Nantes. Au-delà du projet de reforestation mené par la marque (1 arbre planté pour chaque produit vendu), les équipes travaillent quotidiennement pour mesure, réduire et compenser les émissions de CO2 liées à l’activité de l’entreprise.

Des réseaux qui rendent les choses possibles

Faire mieux, c’est aussi innover en agrégeant les compétences. En Pays de la Loire, les nombreux clusters et pôles de compétitivité permettent aux acteurs économiques (entreprises, acteurs de la recherche et de la formation) de mettre en place des projets collaboratifs pour relever ensemble les défis de demain.

Solutions&co participe activement à l’animation de ces réseaux et favorise les mises en relation pertinentes. 4 Technocampus (Composites, Océan, Smart Factory, Alimentation) sont particulièrement actifs et facilitent l’émergence d’innovations en associant équipes académiques et industrielles.

Afin de renforcer la dynamique, collectivités locales et entreprises œuvrent ensemble pour répondre aux enjeux économiques, sociétaux et environnementaux. Les collectivités apportent un soutien concret aux acteurs privés et leur offrent des opportunités d’activités. Ainsi Angers capitalise sur la ville connectée, la Smartcity, et vient d’investir 120 M d’€ dans un projet de territoire intelligent. Un beau terrain d’exercice pour les startups de Angers French Tech.

Au-delà de l’accompagnement de ces réseaux, un autre facteur peut expliquer cette dynamique en Pays de la Loire, avec la présence de compétences formées pour contribuer activement à cette économie positive. C’est notamment le cas de l’ENsSOP en Sarthe, première école de développement Web labellisée Grande Ecole du Numérique en milieu rural en France, fondée par des entreprises locales.  

Côté universitaire, un classement mondial (de Times Higher Education) positionne 3 universités ligériennes (Centrale Nantes, l’université de Nantes, IMT Atlantique) parmi les universités les plus investies dans le développement durable. Le durable a tout pour l’être vraiment et, en Pays de la Loire, on sait comment !

Nantes, Capitale Européenne de l’Innovation


Si le titre de Capitale Européenne de l’Innovation a été attribuée à Nantes en 2019, c’est parce que la ville se distingue par sa manière d’utiliser la participation démocratique pour « relever des défis tels que l’efficacité énergétique, le vieillissement, la transformation numérique et l’inclusion sociale ». Avec ce prix, Carlos Moedas, commissaire européen, salue la synergie d’une métropole mais aussi d’une région, autour d’enjeux qui nous concernent tous.

Ces articles peuvent vous intéresser...